LES CHARGES CHAUFFAGE

Outre les gros travaux sur l’installation qui ne sont heureusement pas récurrents, le poste chauffage est composée de deux parties distinctes. La première comprend la fourniture de l’énergie proprement dite (fioul ou gaz), la seconde partie se rapporte au contrat d’entretien des installations (machinerie et système de chauffage).

Prix du KWh :

Le montant de la consommation est calculé en fonction de l’énergie effectivement consommé sur une période donnée. L’unité de mesure du compteur de gaz de l’installation est le mètre cube (m3). Mais la consommation est facturée en kilowattheure (KWh).

Il sera donc nécessaire d’effectuer une conversion des mètres cubes en Kilowattheures par le fournisseur. En moyenne, on considère que 1 m3 de gaz équivaut à 10 KWh.

La consommation est donc obtenu en multipliant un volume par un prix (en €/KWh).

Les differents types de contrats :

Le contrat P1 : 

c’est la fourniture des combustibles ou d’énérgie.

Le contrat P2 :

Il concerne la conduite et l’entretien concernant l’installation. Dans ce cas, le chauffagiste se limite au petit entretien courant comme le nettoyage et les reglages. 

Le contrat P3 :

c’est la arantie totale, c’est à dire l’obligation pour l’exploitant de maintenir en permanence en bon état de marche l’installation ainsi que ses performances. Le gros entretien est néanmoins limité à une garantie de moyens et non de résultat et surtout d’intervention rapide en cas de panne.

PS : seuls les postes P1 et P2 entrent dans les charges locatives.

Un contrat chauffage est souscrit pour 5, 8 ou 16 ans. Pour une maîtrise des charges 5 as est l’idéal, 8 ans le maximum.